Publié dans Moi, ma vie, mes emmerdes (oups, pardon, mon quotidien)

S’il suffisait qu’on s’aime, s’il suffisait d’aimer…


Si Céline Dion nous avait déjà tout dit?

Oui, je sais, je suis tarée et j’ai des références… propres à moi, dirons-nous.

Mais peut-être que notre petit Céline, elle avait raison. Et oui, et s’il suffisait de s’aimer pour débloquer tout un tas de petits nœuds présents dans notre quotidien ?

Oui, d’accord il faut s’aimer. Je pense qu’on est tous d’accord pour ça. Personne ne crie dans la rue : « A bas l’amour envers soi ! ». Mais, elle est bien mignonne notre petite chanteuse, mais elle a quand même oublié de nous dire comment faire ? Oui, bon d’accord, elle ne parlait peut-être pas de tout ça dans sa chanson mais nous, après, on est bien obligé de se débrouiller et je ne sais pas vous mais moi j’y arrive de la même manière que si j’étais sur un seul pied, debout sur une chaise, elle-même posée sur une balle, la balle étant posée sur une plaque de verre.

Mais on ne va tout de même pas se laisser mourir ainsi. Imaginez-vous le titre de l’article dans le journal : Elle meurt en faisant l’astronaute sur une chaise, le tout lors d’un numéro de cirque très mal orchestré. Hors de question ! Du coup, que peut-on faire ?

Alors je suis assez partisane de la stratégie du « J’avance un pas après l’autre » donc on laisse tomber le : on s’habille en bombasse chaque jour, on se masse, on se coiffe comme raiponce, on fait 8 h de sport par jour, 2 heures de yoga… Tout ça, en gardant un sourire radieux et en répandant notre joie sur tous les visages croisés.

element5-digital-538877-unsplash

Non, ce que je vous propose, c’est un seul et premier défi ! Fixons-nous un seul défi et maintenons-le pour une première semaine au moins.

J’appellerais ce premier défi l’épreuve du miroir pour ne se mettre aucune pression. Oui, je suis comme ça.

En quoi consiste-t-il ? Arrêter de se dire bffffff, beurkkk, je veux crever chaque fois qu’on croise notre reflet dans le miroir. Au lieu de ça, on va essayer de se regarder au moins une fois par jour dans le miroir face to face, et se dire mentalement des choses légèrement plus positives que « Je me ferais bien vomir ».

Donc, regardons-nous dans le miroir et sourions-nous, disons-nous mentalement ce qui est beau chez nous, pardonnons-nous également, donnons à notre reflet notre accord pour évoluer doucement, pour grandir tranquillement, encourageons-le au lieu de le brimer.

Lance-toi avec moi et tente de relever ce défi !

N’hésite pas à nous partager tes ressentis et tes petites astuces pour te parler avec sérénité.

Et on garde bien en tête cette belle citation de Lao Tseu : « Un voyage de mille kilomètres commence toujours par un premier pas ».

Et je rajouterais que ce tout premier pas est déjà une réussite.

Signée A Fleur de Rose

jamie-street-94242-unsplash

4 commentaires sur « S’il suffisait qu’on s’aime, s’il suffisait d’aimer… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s